J’avais commencé cette saga avec janvier 2019 dans Le scandaleux feuilleton 2019 des avis de rappel des produits alimentaires : La France va-t-elle de nouveau viser le podium ?

Les causes des rappels sont connues, pression de la distribution, coût des autocontrôles, maîtrise non adéquate du procédé de fabrication, etc. Bien entendu, cela a un coût. A noter qu’en France, on ne diffuse pas les volumes rappelés … mais quel gaspillage …

Vers une année de tous les records ?

L’année 2019 sera-t-elle meilleure que l’année exceptionnelle de 2018 au niveau des rappels de produits alimentaires, car selon la DGAL, 2018 a été un très bon cru …

Le nombre d’alertes en 2017 est relativement stable par rapport aux années précédentes. A noter que ce chiffre, nous le verrons lors du prochain bilan, est en nette augmentation en 2018 (30% d’augmentation enregistrée au mois de septembre 2018).

Selon le site Oulah!, il y a eu en février 2019, 23 avis de rappels de produits alimentaires en France (20 avis de rappel en janvier 2019), dont deux concernent des produits bio ; 11 avis de rappel ont été publiés sur le site de la DGCCRF.
Pas d’avis de rappel publié sur le site du ministère de l’agriculture en février 2019.

Même si le nombre d’avis de rappel publiés sur le site de la DGCCRF s’est sensiblement amélioré, il reste encore des marges importantes de progression et de réactivité.

Les causes des rappels sont les suivantes :

• Allergène : 6 pour cause d’étiquetage ne mentionnant pas la présence d’allergène, dont un produit bio. De quoi donner du grain à moudre au récent avis de l’Anses, Allergies alimentaires : améliorer l’information pour prévenir les risques.

• Listeria
: 5

• Corps étranger
: 4, dont un rappel pour la présence de résidus de caoutchouc et un pour la présence de verre). A noter aussi un avis de rappel pour risque d’intoxication par une pile bouton dans la fève.

• Salmonella
: 2

• Additif interdit ou supérieur à la norme
: 2

• Présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)
: 1 (dépassement de la norme)

• Datura
: 1 (produit bio)

• Migration du plastifiant du couvercle du bocal (huile de soja époxydée ESBO) dans le produit fini
: 1. produit ayant l’objet d’un rappel par la DGCCRF le 25 février 2019 ; l’AFSCA en Belgique l’a rappelé le 19 février 2019.

• Complément alimentaire avec une teneur excessive en caféine
: 1.

.

.

Reblochon & Cie

Une mention spéciale pour les différents avis de rappel de reblochons qui se font dans une grande cacophonie de distributeurs (4 ou 5 sont concernés) et un nombre de lots variables selon les distributeurs concernés et pas moins de six références de reblochons concernés : Pochat & Fils, Reel Savoy, Les Hauts de Savoie, Nos régions ont du talent et En Cuisine.

Les services du ministère de l’agriculture auraient du se saisir de ce rappel pour fournir une information unique plutôt que de laisser des sites d’informations s’emparer du sujet … A quand le site unique d’information sur les rappels ?

Origine France

Au niveau du portail ‘classique’ du RASFF de l’UE, pour les produits d’origine France, 15 notifications en février 2019, versus 21 en février 2018 :

6 notifications pour la présence d’Anisakis dans du poisson,

2 notifications pour la présence de norovirus dans des huîtres, dont une intoxication alimentaire, voir le détail ci-dessous.

2 notifications pour la présence de Salmonella i) dans du kebab surgelé de Pologne avec des matières premières de Croatie, Allemagne, Italie, Autriche et France et ii) dans du reblochon de France.

1 notification pour une teneur trop élevée en graines d’ambroisie (Ambrosia spp.) dans du millet blanc (alimentation animale),

1 notification pour la présence de Campylobacter coli dans des filets de canard surgelés de France.

1 notification pour la présence d’un allergène non mentionné dans l’étiquetage. Rappel en Belgique.

1 notification pour la présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques (4695 µg/kg) dans un complément alimentaire de France.

1 notification pour la présence de mercure dans des longes d’espadon de France.

Un bref constat, toujours des problèmes microbiologiques présents dans les causes des avis de rappels …

.

.

De nombreuses alertes sans rappel

Une nouveauté, la consultation du portail RASFF consommateur de l’UE : il s’agit du portail d’information des consommateurs français ou étrangers en France.

Le Commission européenne indique à propos de ce portail RASFF consommateur :

Sur le portail des consommateurs RASFF, les utilisateurs ont accès à des informations pratiques sur les rappels de produits et les avertissements de santé publique dans tous les pays de l’UE. Par exemple, un consommateur britannique en vacances à Chypre pourra consulter le portail pour être informé des produits mis à jour à Chypre ou un consommateur finlandais pourra consulter les dernières notifications avant de faire ses achats hebdomadaires en Finlande.

Il y a eu 13 informations sur des rappels en France en février 2019 :

• 27/02/2019 : référence 2019.0764, France, Salmonella (présence dans 50g) dans du reblochon, fromage au lait cru de France : Avis de rappel publié par Auchan et Casino le 26 février 2019 mais plusieurs autres distributeurs ont annoncé un rappel.

• 22/02/2019 : référence 2019.0686, France, norovirus (GI et GII /2g) dans des huîtres de France : Pas d’information en France sur les sites de nos autorités sanitaires, sauf à lire le communiqué de rappel du 23 février 2019 de Hong Kong qui cite la zone 56.09.3 dans le Morbihan. Puis en cherchant, on trouve un arrêté de la préfecture du Morbihan du 20 février 2019 qui rapporte « des cas humains survenus après la consommation d’huîtres en provenance de la zone n°56.09.3 » et « le lien épidémiologique avéré entre la survenue des cas humains groupés et la zone n°56.09.3 ». Pas simple à trouver l’information transparente …car « La qualité sanitaire des coquillages est suivie par les services de la délégation à la mer et au littoral, au sein de la direction départementale des territoires et de la mer. »

• 22/02/2019 : référence 2019.0694, Espagne, crustacés non déclarés dans des compléments alimentaires d’Espagne. Pas d’information en France.

• 22/02/2019 : référence 2019.0696, Allemagne, cacahuètes (>100 000 mg/kg) non déclarée dans de la baklava d’Allemagne : Avis de rappel publié par la DGCCRF le 27 février 2019

• 22/02/2019 : référence 2019.0701, Allemagne, Salmonella (présence dans 25g) dans de la pâte de sésame du Liban via les Pays-Bas. Pas d’information en France.

• 21/02/2019 : référence 2019.0656, Belgique, taux de résidus au-dessus de LMR pour le levamisole (50,2 ; 85,8 µg/kg) dans des carcasses de porc de Belgique. Pas d’information en France.

• 19/02/2019 : référence 2019.0624, France, présence de lactose dans un mélange de protéines véganes pour des personnes sportives de Belgium : Avis de rappel publié par la DGCCRF

• 15/02/2019 : référence 2019.0584, Allemagne, migration de formaldéhyde (191 mg/kg) et de mélamine (7,2 mg/kg) de bols en bambou de Chine : Avis de rappel publié par la DGCCRF le 27 février 2019.

• 14/02/2019 : référence 2019.0571, Islande, Listeria monocytogenes (présence dans 125g) du saumon réfrigéré d’Islande : Pas d’information en France.

• 13/02/2019 : référence 2019.0531, Allemagne, morceaux de plastique (2 mm) du salami séché à l’air d’Allemagne. Pas d’information en France.

• 12/02/2019 : référence 2019.0520, Italie, noix de cajou non étiquetée dans des biscuits kamut bio avec des figues d’Italie : Avis de rappel publié par la DGCCRF le 20 février 2019.

• 05/02/2019 : référence 2019.0408, Belgique, morceaux de verre dans du rösti surgelé de Belgique : Avis de rappel publié très tardivement par la DGCCRF, voir cet article ici.

• 05/02/2019 : référence 2019.0423, Pays-Bas, E 481, lactylates de sodium, stéaroyl-2-lactylate de sodium : Pas d’information en France.

A bientôt, rendez-vous fin mars 2019 pour un nouveau bilan intermédiaire …

.

.


par Albert Amgar*

* Albert Amgar a été pendant 21 ans le dirigeant d’une entreprise de services aux entreprises alimentaires ; il n’exerce plus aujourd’hui, car retraité. Au travers de son blog il nous a livré des informations dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité des aliments.