Trois mois après Renault, c’est au tour de PSA d’être perquisitionné dans le cadre d’enquêtes sur les émissions polluantes des automobiles. Le groupe français PSA a annoncé avoir été perquisitionné jeudi 21 avril par la répression des fraudes. Le premier constructeur français affirme qu’il collabore « pleinement » avec les autorités.

« Dans le cadre des enquêtes menées actuellement sur les émissions polluantes du secteur automobile, PSA a fait l’objet ce jour d’une opération de visite et de saisie de la DGCCRF [Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes] », a précisé l’entreprise, qui regroupe les marques Peugeot, Citroën et DS, dans un communiqué.
« PSA confirme la conformité de ses véhicules en matière d’émission de polluants dans tous les pays où il opère. Confiant dans ses technologies, PSA collabore pleinement avec les autorités compétentes. »
La DGCCRF a, pour sa part, précisé enquêter sur des « anomalies » d’émission de trois véhicules testés.

(Source lemonde.fr)

Lire la suite