rappel-produit-oulah-news


Une association de défense de consommateurs met en garde contre la présence d’hydrocarbures d’huiles minérales dans les barres chocolatées Kinder. Ces composés présents dans plusieurs catégories d’aliments sont jugés cancérigènes.

Déjà interdit de vente au Chili en raison d’une législation alimentaire stricte pour lutter contre l’obésité, Kinder fait désormais l’objet d’une autre accusation: ces barres chocolatées de la marque Ferrero contiendraient des substances cancérigènes, selon l’ONG de défense de consommateurs Foodwatch. Les tests en laboratoire mené sur vingt produits chocolatés ont révélé dans trois d’entre eux la présence d’hydrocarbures huiles minérales, des composés jugés cancérigènes et dont la valeur la plus élevée concernait les Kinder. Ces particules sont suspectées de s’accumuler dans le corps et de provoquer à long terme des dommages aux organes et même des cancers.

L’impact de ces hydrocarbures (appelés MOH) sur la santé est déjà pointé du doigt depuis plusieurs années par l’Autorité européenne des produits alimentaires (Efsa), qui s’inquiète d’un risque à la fois « génotoxiques et cancérigènes ». Ses experts ont identifié deux types principaux de MOH: les hydrocarbures saturés et les hydrocarbures aromatiques, dont l’impact sur la santé humaine varie largement. Les premiers peuvent s’accumuler dans les tissus et induire des effets indésirables pour le foie et les seconds peuvent endommager l’ADN et également provoquer le cancer.

(Source bfmtv.com)

Lire la suite