L’herbicide est au cœur d’une polémique sur fond d’accusations de conflits d’intérêts, alors que l’UE doit décider si elle l’autorise encore pour dix ans. Explications.

Risques pour la santé, querelles scientifiques, accusations de conflits d’intérêt… Le très controversé glyphosate sera-t-il encore vendu en Europe pendant 10 ans ? Cette molécule, utilisée depuis les années 1970 et présente dans 300 produits dont le célèbre Roundup de Monsanto, est l’herbicide le plus acheté au monde. Mercredi 18 et jeudi 19 mai, l’Union européenne doit voter sa réautorisation, ou son interdiction de mise sur le marché, sur la base de rapports d’experts.

Or les agences de l’UE et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne sont pas d’accord, voire se contredisent elles-mêmes. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), agence de l’OMS, a affirmé en mars 2015 que le glyphosate était un « cancérigène probable pour l’homme ». Inversement, l’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a jugé « improbable » le potentiel cancérogène de l’herbicide.

(Source L’Obs)

Lire la suite