Vous avez pris de bonnes résolutions : vous mangerez plus sain, et notamment plus de poisson. Mais vous n’avez pas vraiment le temps de vous mettre aux fourneaux. Les plats cuisinés à base de poisson au packaging alléchant vous font de l’œil, vous cédez et hop, le produit est dans le caddie ! Erreur…

Vous croyez manger rapide mais sain grâce aux plats cuisinés mijotés avec amour par les industriels, de grandes marques autant que de marques distributeurs ? Et vous pensez bien faire en favorisant les plats cuisinés à base de poisson, riches en fer et en oméga-3 ? Eh bien, vous vous trompez. C’est ce qu’indique une étude de l’association de consommateurs CLCV, parue ce jeudi 2 juin, sur les étiquettes de centaines de produits à base de poisson – 237 exactement -, montrant que « la teneur en poisson » mentionnée est « globalement assez décevante ». Et c’est un euphémisme…

Ainsi, l’étude de 45 plats cuisinés montre que seulement 25% de poisson en moyenne entre dans la composition desdits plats. Soit un quart seulement du produit ! Un pourcentage peu ou prou identique pour les brandades et parmentiers, avec 27% de poisson seulement, contre 29% et 35% pour les soupes et les surimis. Le taux monte à 56,6% et 58,4% pour les panés et les rillettes.

(Source marianne.net)

Lire la suite