Le décès d’un ado américain relance la polémique autour de la consommation de boissons énergisantes.

Le 15 mai dernier, la mort d’un lycéen de Caroline du Sud choquait toute l’Amérique et relançait la polémique autour de la surconsommation de caféine.

Davis Allen Cripe, 16 ans, habitait le comté de Richland. Il était en bonne santé. Quand il s’écroule soudainement au milieu de la classe, c’est le drame. Selon la chaîne WYFF News 4, le médecin légiste, Gary Watts, Davis aurait ingurgité en deux heures trois boissons fortement caféinées ; un café latte du McDonald’s, un grand Mountain Dew Light et une boisson énergisante. Il tombe, foudroyé par une « crise cardiaque causée par la caféine » rapporte WYFF News 4.

Lors d’une conférence de presse, le docteur Watts a souligné que « la perte de Davis était due à une substance tout à fait légale », ajoutant que son corps contenait « tellement de caféine au moment du décès que c’est ce qui a provoqué l’arythmie ». Le père du jeune garçon a ensuite pris la parole pour mettre en garde contre les dangers de la caféine et de l’overdose. Il a précisé que son fils n’avait jamais bu une goutte d’alcool ou consommé la moindre drogue avant de mourir. Il a succombé à l’abus d’une substance qu’on trouve en vente partout – même dans des distributeurs.

Si de récentes études ont plutôt tendance à mettre en avant les bénéfices du café – allant jusqu’à le recommander pour lutter contre un jet-lag ou faciliter l’arrêt d’une consommation de cannabis – de nombreuses autres recherches répertorient toutes les morts dues à une overdose de caféine. Les principales victimes de ces décès sont les adolescents et les adultes avant la trentaine.

On trouve une liste de ces morts sur le site internet Caffeine Informer qui s’est donné la mission de « diffuser des informations fiables sur la caféine…de manière gratuite et pour tous. » Ils reconnaissent que, si de tels décès causés par la caféine sont « rares », certains n’en sont pas moins alarmants.

(Source munchies.vice.com)

Lire la suite