Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Rappel d’un produit alimentaire éparpillé façon puzzle au sein de l’UE !

Des lettres en chocolat au lait sont à l’origine de ce cafouillage, la preuve avec ce qui suit …

Le 10 décembre 2018 est publié au RASFF de l’UE une notification d’alerte par les Pays-Bas, référence 2018.3582, en raison de la présence de morceaux de plastique dans des lettres en chocolat au lait des Pays-Bas. Distribution Autriche, Belgique, France, Allemagne, Luxembourg, Espagne, Royaume-Uni.

Viennent ensuite classiquement des communiqués de rappel suite à la notification au RASFF de l’UE :

  • Allemagne. 11 décembre 2018, rappel par Hema de lettres au chocolat au lait et aux noisettes, 160 g (morceaux de plastique).
  • Luxembourg. 11 décembre 2018, rappel de lettres en chocolat au lait aux noisettes de Hema.
  • Royaume-Uni. 14 décembre 2018, Hema rappelle des lettres de chocolat au lait aux noisettes parce qu’elles peuvent contenir des morceaux de plastique.

Rien que de banal me direz-vous, et pourtant à y regarder de plus près, cette notification et ces communiqués de rappels sont curieux, à plus d’un titre …

Le puzzle

Voici, par date, reconstitué le puzzle de ce rappel, à ma connaissance …

En fait, tout a commencé le 22 novembre 2018, en France. Le site Oulah ! rapporte un rappel produit, « Lettres en chocolat au lait noisettes de marque HEMA ».

18 jours avant la notification au RASFF de l’UE, un premier rappel a lieu en France !

Le 23 novembre, UFC Que Choisir signale ce rappel.

Huit jours après, un message sur twitter d’Oulah ! du 30 novembre 2018 signale que « Suite au rappel publié le 22 novembre 2018, HEMA a décidé de faire un nouveau rappel produit par mesure de précaution pour toutes les lettres en chocolat au lait aux noisettes. »

10 jours avant la notification au RASFF de l’UE, un second rappel a lieu en France !

Mais toujours pas d’informations sur les sites de nos autorités sanitaires en France …

Puis, voici qu’intervient un communiqué du 5 décembre 2018 de l’AFSCA qui informe du rappel de lettres en chocolat au lait aux noisettes de Hema.

Cette date n’a semble-t-il pas de rapport avec la notification au RASFF qui n’aura lieu que cinq jours plus tard par les Pays-Bas, certains (hypothèse) auraient-ils eu des informations avant les autres ?

Le 5 décembre 2018, la revue ‘60 millions de consommateurs‘ informe du rappel de lettres en chocolat au lait aux noisettes.

Ces éléments prouvent que tout le monde ne joue pas la même partition en matière de communication des rappels de produits alimentaires au sein de l’UE.

Si Hema France a été à l’origine du rappel en France, selon Oulah !, en revanche la communication en France et avec les autres pays de l’UE s’est faite en ordre dispersée, façon puzzle, chacun pour soi, … étonnant, non ?

Transparence ?

Que s’est-il passé entre le 22 novembre date du premier rappel en France et de la notification au RASFF de l’UE le 10 décembre, on ne saura pas, faute d’une investigation déclenchée par la Commission européenne, mais qui se soucie de cela au sein de l’UE ?

La fameuse transparence dans la communication des rappels dont on nous rabat les oreilles à longueur de temps aurait bien été utile dans ce cas-ci.

Ce cafouillage est symptomatique de ce qui pourrait se passer de nouveau, mais cette fois-ci, avec une crise sanitaire plus grave …


par Albert Amgar*

* Albert Amgar a été pendant 21 ans le dirigeant d’une entreprise de services aux entreprises alimentaires ; il n’exerce plus aujourd’hui, car retraité. Au travers de son blog il nous a livré des informations dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité des aliments.