Problème rencontré

Des réactions cutanées sévères, incluant des cas de syndrome de Stevens-Johnson et de nécrolyse épidermique toxique, ont été rapportées chez des patients traités avec Tecentriq® (atezolizumab).

SOLUTION PROPOSÉE

En cas de suspicion de réaction cutanée sévère, les patients doivent être surveillés et les étiologies alternatives doivent être exclues. Le traitement doit être suspendu et les patients doivent être adressés à un médecin spécialisé en dermatologie pour un diagnostic et une prise en charge appropriée.

En cas de confirmation d’un syndrome de Stevens-Johnson ou d’une nécrolyse épidermique toxique, ainsi qu’en cas de toute éruption cutanée/réaction cutanée sévère de grade 4, le traitement par Tecentriq® (atezolizumab) doit être arrêté définitivement.

Tecentriq® (atezolizumab) doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant un antécédent de réaction cutanée sévère ou mettant en jeu le pronostic vital lors d’un traitement antérieur par un autre médicament anticancéreux immunostimulant.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

▸ Information destinée aux
• spécialistes en oncologie
• aux médecins compétents en cancérologie
• aux cadres infirmiers des services hospitaliers
• aux pharmaciens hospitaliers des établissements de santé concernés

▸ Source
https://ansm.sante.fr/