Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Slime maison ou slime vendu en coffret en magasins de jouets, attention danger !

Une fois n’est pas coutume, il sera ici question de slime, la pâte pour enfants …

Le numéro 6 (octobre 2018) de Vigil’Anses traite entre autres sujet de la vigilance des produits chimiques, avec cet article, « Slime : évitez le « fait maison » !

Le Slime, pâte à malaxer gluante et élastique, est actuellement très prisé des enfants et des adolescents pour son effet divertissant et supposé relaxant. En France, la tendance, débutée fin 2016, s’est muée en phénomène de société. Les enfants malaxent le Slime pendant des heures à la fois comme un jeu et comme antistress. Sur Internet, les tutoriels pour une préparation « maison » se multiplient. De nombreuses recettes sont proposées afin d’en faire varier l’aspect et la texture (couleur, paillettes etc.). De plus, il existe sur le marché des formes prêtes à l’emploi de Slime, ou de « pâte à prout » qui ont la même consistance, ainsi que des coffrets de préparation de Slime destinés aux enfants de plus de 6 ans et vendus en magasins de jouets. Deux cent cinq cas ont été extraits pour la période d’étude dont 91 en 2017 et 87 du 1er janvier au 15 mai 2018, correspondant majoritairement à des fillettes d’âge moyen de 8 ans. Ces chiffres confirment que le phénomène est nouveau car les téléconsultations des Centre antipoison suite à des expositions au Slime ont commencé à prendre de l’ampleur en 2017 avec une augmentation importante sur le début d’année 2018.

En conclusion, il est indiqué

Dans un but ludique, il faut sans aucun doute préférer les coffrets de préparation ou les formes prêtes à l’emploi de Slime ou de pâte à prout, qui évitent ainsi l’utilisation détournée de produits chimiques et de médicaments, tout en sachant que la manipulation répétée et prolongée de cette pâte n’est pas dénuée de risques pour la santé.

Je suis d’accord, mais pas complètement avec cette conclusion. Pourquoi ?

Tout simplement parce que de nombreux produits « Slime » vendus en coffret de préparation ont été rappelés sur le marché en 2018 et les produits commerciaux mis sur le marché ne semblent pas plus sûrs que les produits maison …

.

.

Concrètement qu’est-ce que cela représente comme rappels ?

La DGCCRF nous informe de cinq avis de rappel en 2018 :

  • 12 décembre 2018 – Avis de rappel d’une pâte slime « MAGNETIC PUTTY ». Risque d’intoxication et de blessures internes.
  • 6 décembre 2018 – Avis de rappel pâte à slime de marque Barrel O Slime. Risque de substance toxique/chimique (teneur en bore non conforme à la réglementation et présentant un risque pour la santé).
  • 26 novembre 2018 – Avis de rappel d’une pâte à slime noire tête de mort. Libération de métaux : taux de bore supérieur aux limites réglementaires.
  • 26 avril 2018 – Avis de rappel de pâte slime de marques Kim’play et Mom Fun. Risque d’intoxication en raison d’une teneur en bore supérieure à la limite réglementaire.
  • 3 avril 2018 – Avis de rappel de slime GOGOPO de la marque GOOBANDS. Risque d’intoxication en raison d’une teneur en bore supérieure à la limite réglementaire.

Le site privé Oulah! nous informe de 10 avis de rappel en 2018 :

  • 12 décembre 2018 – Slime MAGNETIC PUTTY sans marque. Problème rencontré : Risque d’intoxication et de blessures internes.
  • 26 novembre 2018 – Slime noire tête de mort de marque Forest Toys. Problème rencontré : Libération de métaux. Taux de bore supérieur aux limites réglementaires.
  • 2 novembre 2018 – Barrel-o-slime de marque LG IMPORTS et CHYK Sarl. La migration du bore provenant du slime est trop élevée (valeur mesurée: jusqu’à 4263 mg / kg).
  • 19 octobre 2018 – Barrel O Slime de marque LG-Imports. La migration du bore provenant de la boue du jouet est trop élevée (valeur mesurée jusqu’à 396 mg/kg).
  • 23 septembre 2018 – Slime de marque SLIM POP. Taux élevé de bore.
  • 24 août 2018 – Slime de marque Toi-toys. La migration du bore du slime est trop élevée (valeur mesurée: 529 mg/kg).
  • 17 août 2018 – Slime de marque C&T Handels. La migration du bore du produit est trop élevée (valeur mesurée jusqu’à 1853 mg/kg).
  • 13 août 2018 – Slime de marque LG-Imports. Le slime contient du bore (valeur mesurée: 1088 mg/kg).
  • 27 avril 2018 – Slime 130g de marque Mom Fun. Risque d’intoxication en raison d’une teneur en bore supérieure à la limite réglementaire.
  • 26 avril 2018 – Slime 130g de marque Kim’Play. Risque d’intoxication en raison d’une teneur en bore supérieure à la limite réglementaire.
  • 4 avril 2018 – Slime avec bracelet de marque GOOBANDS. Risque d’intoxication en raison d’une teneur en bore supérieure à la limite réglementaire.

Enfin, il me faut vous signaler deux communiqués de presse :

Le 4 mai 2018, un communiqué de la DGCCRF et de l’Anses « Le Slime, une pâte très prisée mais pas sans risque »

… l’Anses et la DGCCRF attirent l’attention sur les risques liés au contact avec des produits toxiques, détournés de leur usage, lors de la fabrication puis de la manipulation de Slime « maison ». Concernant les coffrets vendus en magasins de jouets, elles appellent par ailleurs les utilisateurs au respect des précautions d’emploi des kits.La DGCCRF a en outre réalisé une enquête sur les kits de « Slime » vendus en coffrets. Sur 15 prélèvements analysés, 2 kits contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée et ont d’ores et déjà été retirés du marché et rappelés.

« 2 produits sur 15 avaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée », soit mais au 4 mai, le site Oulah! avait signalé trois avis de rappels et la DGCCRF deux avis de rappel …

Le 14 décembre 2018, un communiqué de la DGS, la DGCCRF et de l’Anses « Préparation et manipulation du Slime : les autorités sanitaires appellent à rester vigilant ».

.

.

De meilleurs produits sur le marché ?

Les autorités sanitaires attirent en particulier l’attention sur les risques associés à la préparation « maison » de Slime qui expose les utilisateurs à un contact direct avec des produits détournés de leur usage, comme les lessives et les colles. Par ailleurs, il est rappelé l’importance du respect des précautions d’emploi indiquées sur les formes prêtes à l’emploi et sur les coffrets « jouets » vendus dans le commerce.

Malheureusement le communiqué comme l’article précité en début d’article continue de véhiculer qu’il semble exister une meilleure maîtrise des produits mis sur le marché :

Les formes prêtes à l’emploi ou les coffrets mis sur le marché en tant que jouets évitent l’utilisation détournée de produits chimiques. La DGCCRF poursuit ses contrôles afin d‘écarter du marché les jouets non conformes à la réglementation : à ce jour, sur 44 produits prélevés en 2018, 14 contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée, et ont d’ores et déjà été retirés du marché et rappelés.

Cette fois-ci, il est noté que 14 produits sur 44 contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée, cela paraît plus conforme à la réalité, eu égard au nombre d’avis de rappel, mais une question vient à l’esprit, s’il y a eu 14 produits retirés du marché pourquoi la DGCCRF n’a-t-elle mentionné que quatre avis de rappel de produits en 2018 ?

Au regard de l’engouement pour ce produit, l’Anses, la DGS et la DGCCRF appellent donc à rester vigilant lors de la préparation de Slime « maison » qui peut exposer à des produits chimiques dangereux.

Les autorités sanitaires invitent par ailleurs les parents et l’entourage des utilisateurs à veiller au respect des précautions d’emploi qui accompagnent les jouets (Slime prêts à l’emploi ou coffrets de préparation).

Enfin, les autorités sanitaires rappellent que la manipulation répétée et prolongée de cette pâte n’est pas dénuée de risques pour la santé.

Ne peut-on pas obliger les sociétés qui diffusent ces produits à mettre en Français la recommandation ci-dessous :

La question que l’on peut aussi se poser au regard des risques rencontrés par les produits ‘Slime’ mis sur le marché, qu’attend-on pour les interdire ?

A suivre …

.

.


par Albert Amgar*

* Albert Amgar a été pendant 21 ans le dirigeant d’une entreprise de services aux entreprises alimentaires ; il n’exerce plus aujourd’hui, car retraité. Au travers de son blog il nous a livré des informations dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité des aliments.