Dans la jungle des acronymes -DLC, DDM, DCR et DLUO- affichés sur les produits qu’ils achètent, les consommateurs se perdent. Résultat : nous jetons chaque année 20 kilos de nourriture. Comment éviter le gâchis ? Voilà quelques clés.


Que se cachent-ils derrière les dates de péremption ? D’abord, on doit différencier deux types de dates : la date limite de consommation -DLC- et la date limite d’utilisation optimale des produits -DLUO- désormais appelée DDM (date de durabilité minimale), rappelle la Répression des fraudes. Savoir faire la différence, c’est éviter le gaspillage alimentaire.

TOUT SAVOIR SUR LES DLC, DLUO ET DDM

Date limite de consommation
DLC : pour les denrées très périssables (oeufs, viande, poisson, produits laitiers, …)

Il est écrit : A consommer jusqu’au … (accompagné du jour et du mois). Au-delà de la date limite, le produit ne peut plus être consommé car il pourrait provoquer une intoxication alimentaire.

Date limite d’utilisation optimale = date de durabilité minimale
(DLUO ou DDM) : pour des denrées moyennement et peu périssables (sodas, produits d’épicerie sèche : farien, thé, sel, pâtes, gâteaux, …)

Il est écrit : A consommer de préférence avant le… Au-delà de la date limite, le produit ne présente a priori pas de danger pour la santé.

Il est encore consommable mais certaines qualités (saveur, odeur …) peuvent être altérées, selon le ministère de l’Agriculture.


Les Français jettent chaque année 20 kilos de nourriture dont 7 kg de produits jamais déballés.

Ainsi, selon l’UFC Que Choisir, 10 millions de tonnes de produits alimentaires destinés à la consommation humaine finissent à la poubelle, tous secteurs d’activités confondus, pour une valeur estimée à 16 milliards d’euros.

Les pertes de nourriture touchent toute la chaîne, du producteur (32 %) au consommateur (14 % en restauration et 19 % au domicile), en passant par la transformation (21 %) et la distribution (14 %).

Alors, comment éviter le gâchis ? Voilà quelques clés.

LES SURGELÉS

Les dates mentionnées sur les produits surgelés sont données à titre indicatif. Que ce soit de la viande, du poisson ou de la crème glacée, pas de problème si vous dépassez la DDM : le produit n’est plus commercialisable mais toujours consommable. Il faut juste être vigilant sur la chaîne de conservation devant être bien respectée.

Si vos aliments sont blanchis par la glace, pas de panique, tant que les emballages sont étanches : il ne s’agit que de givre. Toutefois, la formation de cristaux peut aussi provenir d’une décongélation-recongélation de l’aliment. Et là, c’est l’intoxication alimentaire assurée… Prudence donc.

Les délais de conservation :
Fruits et légumes : 24 à 36 mois

Pain et pâtisseries : 12 à 24 mois

Viandes et poissons : 8 à 24 mois

Et pour les produits congelés à la maison ? C’est moins :

Bœuf, volaille et gibier : 12 mois

Fruits et légumes : 8 à 10 mois

Porc, agneau et veau : 6 à 8 mois

Poissons : 3 à 5 mois

Plats cuisinés : 3 mois

(Source leprogres.fr)

Lire la suite